Personal tools
Home TOURISME - LOISIRS Découvrir Ellezelles Ellezelles Village élu du folklore
Document Actions

Ellezelles Village élu du folklore

Le Folklore, ce "génie du peuple" transmis par la tradition orale et quelques éléments marquant de l'histoire populaire, a trouvé sa terre d'élection à Ellezelles.

« Par le truchement de la peinture, de la sculpture, de la littérature, j’ai voulu montrer qu’Ellezelles ainsi que la Région des Collines étaient riches de magnifiques paysages, de coutumes, de processions, de ducasses de foires, de traditions… J’ai proposé de construire notre avenir régional en fortifiant nos racines, en gardant notre spécificité, en refusant le passéisme et le régionalisme exacerbé, en optant pour un développement harmonieux de nos collines. »

Voilà comment Jacques Vandewattyne www.watkyne.be    , le "père" du folklore local définissait son action.

En 1956, avec ses comparses, Louis Beaucamp et Pierre Hermant, il fonde le Syndicat d'Initiative Local dont les statuts contiennent déjà les germes de ce qui sera plus tard baptisé folklore ellezellois.

Durant une dizaine d’années , de 1960 à 1970,  Jacques Vandewattyne effectue des rencontres avec ceux qui détiennent la tradition, d’enquêtes chez l’habitant. Une période très importante d’où jaillirons beaucoup de thématiques les années suivantes.

En 1972, avec désormais le soutien de l'administration communale et en particulier de son Echevin de la Culture, Pierre Deschamps www.ellezelles.com/pierre-deschamps.shtml, il organise la première foire aux artisans de Belgique.  Il réunit sur la place d'Ellezelles toute une série d'artisans qui y font la démonstration de leur savoir.

C'est aussi le 1er juillet 1972 que Watkyne organise, avec le soutien des paysans de la Place à l'Aulnoit, le premier Sabbat des Sorcières : sur une bute du village ils reconstituent la rencontre annuelle des sorcières avec Satan, l'intervention des paysans, le jugement, la condamnation et l'exécution des sorcières.

Depuis lors, chaque dernier samedi de juin, Ellezelles vit au rythme des sorcières et autres macrales.

Le 1er avril 1974, avec la complicité de ses acolytes Hubert Vanreckem et Jacques Bertouille, il fait circuler le bruit qu'un « cheik arabe » a acheté le moulin du « Cat Sauvage » et qu’il va le démonter pour le transporter dans son pays. Ils furent nombreux à prendre des photos de notre beau moulin avant l’échéance... Depuis lors, chaque 1er avril, Ellezelles bruisse de rumeurs les plus crédibles les unes que les autres.  C'est d'ailleurs le 1er avril 1850 qu'est né à Ellezelles Hercule Poirot.

En 1975, avec Michel Degand de Flobecq et Marcel Dionkre, ils créent à La Hamaide le Musée Vivant pour sauvegarder le matériel agricole ancien et animer le village.  Depuis lors, chaque premier dimanche d'août a lieu une démonstration de moisson à l'ancienne.  C'est aussi le prétexte à une grande fête villageoise ou règne la bonne humeur qui fait la fierté de nos habitants.

Le Sentier de l’Etrange voit le jour en 1983 et se propose d’être une vitrine à ciel ouvert sur les contes et légendes qu’il a recueillis quelques années auparavant … Une superbe promenade qui accueille aujourd’hui près de 20.000 visiteurs chaque année.

En 1994, sous l'inspiration du nouveau Bourgmestre de l'époque, Michel Rasson, il crée son dernier personnage : le "Saisi". Il partageait avec le Bourgmestre son horreur pour ce personnage qui sait mais fait semblant de ne pas savoir.

En 1999, une veille de Sabbat, Jacques Vandewattyne nous a tiré sa révérence.

Depuis 1994, sous la houlette de Christian Pieman et en 1995 de Vincent Decouttere , le comité du Sabbat veille jalousement sur le maintien de cette désormais tradition.